Nguyên Thiên Nhân, nouveau secrétaire du Parti de Ho Chi Minh-Ville

Le Politburo a annoncé, mercredi 10 mai 2017, la nomination de Nguyen Thien Nhan, au poste de secrétaire du comité du PCV de Ho Chi Minh-Ville. Son prédécesseur, Dinh La Thang, vice-directeur de la commission des affaires économiques du comité central. Le nom de M. Nhân n’avait pas été cité parmi les candidats potentiels et n’a commencé à circuler sur les réseaux sociaux que peu de temps avant son investiture.

PNG - 328.5 ko
Passation de pouvoir entre MM Dinh La Thang et Nguyen Thien Nhan

Un politicien expérimenté

Originaire de la province de Ca Mau (Sud Vietnam), M. Nhân a été directeur du service municipal des sciences et technologies et vice-président du comité permanent de Ho Chi Minh-Ville. En 2006-2010, il est ministre de l’éducation et de la formation dans le gouvernement de Nguyen Tan Dung, qui l’a recommandé à l’Assemblée Nationale pour son poste actuel. Vice-Premier ministre de 2007 à 2013 également, il devient le Président du Front de la Patrie de 2013 à 2017.

Un itinéraire international

Nguyen Thien Nhan détient un master en administration publique obtenu à l’Université de l’Oregon. Il a été formé en Allemagne de l’Est (Magdebourg) jusqu’en 1979 et est titulaire d’un doctorat en cybernétique. Après son retour au Vietnam, il a travaillé 3 ans à l’Institut de génie militaire du Département de la Défense. Il est également professeur d’économie et a enseigné à l’université polytechnique de Saïgon (1983-1985). La presse vietnamienne salue sa parfaite maîtrise de l’anglais et de l’allemand.

La lutte contre le changement climatique : objectif prioritaire

Nguyên Thiện Nhân s’est fait remarquer, lorsqu’il était au ministère de l’éducation et de la formation, pour ses tentatives de réformer le système éducatif : refonte des manuels scolaires, lutte contre la tricherie aux examens et la course aux objectifs qui voit certaines écoles attribuer le baccalauréat aux étudiants pour avoir un taux de réussite très élevé. Le projet d’autonomie des universités, maintenant achevé, a également été envisagé lors de ce mandat. Cette volonté de changement avait été saluée par l’opinion publique malgré des résultats mitigés.

Lors d’un colloque de l’union interparlementaire qui s’est tenu le 11 mai, le nouveau secrétaire du parti a classé Ho Chi Minh Ville parmi les 10 villes du monde les plus menacées par le changement climatique. Il appelle à des « projets urbains intelligents » ainsi qu’à des politiques pour lutter contre ce changement dans de nombreux domaines tels que : l’énergie, les transports, la construction, la gestion des déchets et la gestion des ressources hydriques. Il a été annoncé à cette occasion que les acteurs économiques de la ville coopéreront avec la ville de Osaka au Japon dans le cadre d’un programme de réduction des émissions de carbone. Un partenariat sera aussi établi avec la ville de Rotterdam (Pays-Bas) pour développement des infrastructures en bord de mer pour pallier aux inondations.

Dernière modification : 15/05/2017

Haut de page