Les applications de transport se lancent dans l’économie participative

Grab en tête de course

L’émergence d’applications de téléphonie mobile au Vietnam, est à l’origine d’une baisse spectaculaire des revenus des chauffeurs de taxi, en voiture et moto. Un chauffeur de taxi moto, par exemple, gagnait auparavant au moins 200 000 dongs par jour (8,80$), contre seulement 80 000 (3,50$) à 100 000 (4,40$) actuellement.

PNG

L’arrivée d’Uber et surtout de Grab – une application de transport développée à Singapour – sur le marché, ces 2 dernières années, met en difficulté les chauffeurs de métier, jusque-là habitués à négocier les prix avec les passagers, et incapables de concurrencer les tarifs offerts par ces applications (et dont on prend connaissance à l’avance) ou leur commodité de réservation en ligne. Uber et Grab sont responsables d’une baisse d’au moins 10 % des revenus de l’industrie du taxi en 2016 à Ho Chi Minh-Ville, selon l’association des chauffeurs de taxi de la ville. Grab fonctionne actuellement dans 6 pays : la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, l’Indonésie et le Vietnam ; et dispose d’un réseau de plus de 780 000 conducteurs. Avec plus de 38 M de téléchargements sur les smartphones, Grab détient une part de marché de 95 % des applications de transport dans les pays où l’application est disponible, ainsi que 70 % des voitures privées.

Grab, pionnier de l’économie participative au Vietnam ?

Sur le modèle d’UberPool, qui a fait le succès d’Uber en Europe et aux Etats-Unis et qui n’est pas encore disponible au Vietnam, la société Grab a lancé en décembre 2016 un service « GrabShare » qui permet aux conducteurs de prendre plusieurs passagers sur un même trajet qui participront aux frais. La facture est de 30% moins s’ils se déplacent au lieu de faire des balades individuelles. La société a déclaré que les revenus pour les conducteurs dans la région ont augmenté en moyenne 15 %.

Un cadre légal à bâtir

Tandis que les taxis traditionnels sont soumis à des règles d’exercice strictes, les autorités et les autres acteurs du marché essayent d’instaurer une réglementation concernant les applications de transport. M. Dang Phuoc Thanh, président du conseil d’administration de Vinasun, a annoncé que sa société allait engager une action en justice contre Grab et Uber pour concurrence déloyale. De plus, le gouvernement va soumettre un projet de loi qui, s’il est approuvé, obligera les voitures à placer des panneaux de taxi sur leurs toits. Les conducteurs des voitures particulières devront également fournir aux passagers des factures électroniques avec diverses informations comme le nom de l’opérateur, les numéros de plaque signalétique, le point de départ, la destination, l’heure et le tarif.

Dernière modification : 29/05/2017

Haut de page