Le lancement du projet Graines d’espérance au Vietnam

Le projet Graines d’espérance, visant à accompagner les jeunes vers une insertion professionnelle durable dans les domaines de l’électricité et de la maintenance automobile, a été officiellement lancé le 27 septembre 2017 à HCMC. Une cérémonie a permis de poser les bases de ce projet porté par l’ONG française IECD - Institut Européen de Coopération de de Développement – en présence des principaux acteurs et partenaires : centres de formation technique, acteurs institutionnels et entreprises partenaires.

PNG - 148.4 ko
Cérémonie de lancement du projet en présence des deux écoles partenaires (HOTEC et TDC) et de la Fondation Schneider Electric, partenaire de longue date du projet Graines d’Espérance.

Cérémonie de lancement du projet en présence des deux écoles partenaires (HOTEC et TDC) et de la Fondation Schneider Electric, partenaire de longue date du projet Graines d’Espérance.

Le projet a été initialement lancé au Liban en 2007 puis déployé en Egypte, au Nigéria, au Maroc et en Côte d’Ivoire. Il a été initié au Vietnam début 2017. Dans tous ces pays, Graines d’Espérance vise à apporter une solution à un constat similaire : des secteurs professionnels en pleine expansion peinent à recruter, alors que le chômage persiste et que de nombreux jeunes n’ont pas accès à un emploi stable. Ceci est principalement dû à une inadéquation entre les besoins des entreprises et les compétences des jeunes arrivant sur le marché de l’emploi. Pour développer l’insertion professionnelle des jeunes en leur permettant d’acquérir les compétences techniques et transversales nécessaires, Graines d’Espérance travaille donc à l’amélioration des formations techniques, en partenariat avec entreprises et écoles. Les principaux axes de travail sont l’amélioration des curricula de formation en accord avec les besoins du marché, l’équipement des ateliers pour permettre la formation pratique, la formation des formateurs et l’organisation d’activités d’orientation de d’emploi pour créer des passerelles entre les jeunes et les entreprises.

PNG - 192.6 ko
Etudiants en formation d’Electricité chez HOTEC

Au Vietnam, l’IECD accompagne à ce jour deux écoles techniques, le Thu Duc College of Techology (TDC) et le Hô-Chi-Minh City Economy and Technical College (HOTEC), pour des formations Trung Cap, un niveau équivalent au CAP français, qui comprend un cursus diplômant en 2 ans, destiné à des jeunes de 15 ans et plus. Le projet se concentre sur l’amélioration de deux filières de formation : l’Electricité Résidentielle et Industrielle ainsi que la Maintenance Automobile, secteurs porteurs d’opportunités professionnelles au Vietnam. Le projet cible particulièrement les jeunes issus de milieux défavorisés, en proposant des bourses et des avances de frais pour lever les barrières à l’entrée de ces formations et faciliter le parcours des jeunes en formation.

PNG - 157 ko
Etudiants en formation de Maintenance Automobile chez TDC

Au Vietnam, Graines d’Espérance vise à promouvoir l’insertion professionnelle de 1400 jeunes entre 2017 et 2019 et ainsi à encourager le développement local. Dans cet objectif, le support opérationnel et financier des entreprises partenaires est indispensable. Le projet est soutenu par Schneider Electric et sa fondation, par le groupe CFAO, les fondations Rexel et Lord Michelham of Hellingly. D’autres entreprises locales et internationales sont également impliquées dans l’aspect opérationnel du projet, en travaillant à l’amélioration des curricula de formation ou en proposant des activités d’orientation et emploi aux jeunes. L’implication des entreprises est au cœur du projet, avec l’objectif de proposer des solutions gagnant – gagnant : des opportunités d’emploi pour les jeunes et des techniciens compétents pour les entreprises. Des experts locaux et internationaux et des volontaires participent également activement au projet en apportant leur expérience et leurs compétences techniques ou pédagogiques.

PNG - 203.6 ko
Des focus groups ont réuni professeurs, experts et entreprises pour l’amélioration des curricula de formation

Des focus groups ont réuni professeurs, experts et entreprises pour l’amélioration des curricula de formation

En cette rentrée 2017, plus de 260 nouveaux étudiants ont rejoint les formations soutenues par le projet. Nous leur souhaitons beaucoup de succès dans leur formation !

Dernière modification : 02/11/2017

Haut de page