Le Vietnam accueille le premier atelier organisé par l’AFD sur le thème de la ville résiliente

L’AFD et l’Autorité des Managers en Construction et Cités (AMC) co-organisent deux ateliers sur le thème de la « ville résiliente » à Hanoi (19-21 juin) et Quang Nam (25-27 juin) à destination d’une cinquantaine de cadres des collectivités vietnamiennes.

JPEG

Les villes asiatiques sont parmi les plus exposées aux conséquences du réchauffement climatique. Au Vietnam, les collectivités locales sont conscientes qu’elles doivent anticiper pics de chaleurs, augmentation du risque de cyclones, intensification des précipitations violentes et hausse du niveau des océans, ce qui va accroître le risque d’inondations et de submersions marines. Mais elles peinent parfois à penser ces enjeux de résilience climatique de manière intégrée dans leurs projets de territoire et à concilier les enjeux à court et long terme. Si la sensibilisation est de plus en plus importante du fait de la recrudescence des typhons, des inondations et des pics de pollution, les villes vietnamiennes manquent de moyens humains et financiers, de données disponibles sur l’ampleur de l’impact du réchauffement chiffrage, de méthodologie pour l’étude des vulnérabilités et pour intégrer ces enjeux dans la planification et les plans stratégiques multisectoriels.

Les deux ateliers co-organisés par l’AMC et l’AFD ont pour objectif d’aider les villes vietnamiennes à dépasser cette dernière contraintes pour faciliter une plus grande intégration des enjeux de résilience dans les processus actuels de planification urbaine et de gestion des projets d’infrastructure. Très centrés sur des exercices pratiques, les ateliers permettront aux auditeurs d’analyser les blocages qu’ils rencontrent dans l’intégration de la notion de résilience climatique dans leur travail quotidien et de proposer des solutions et des plans d’action personnels.

L’AFD au Vietnam se positionne fortement sur cette thématique clé de la résilience.. Elle soutient déjà les stratégies d’adaptation locales à travers un programme de lutte contre l’érosion côtière et le financement d’infrastructures résilientes dans 5 villes du Nord du pays (projet CRUIV ; 122 millions d’euro). D’autres projets sont aussi à l’étude et une conférence sur la résilience urbaine sera organisée par l’agence d’Hanoi fin 2018. Pour mémoire, l’AFD est un des bailleurs les plus mobilisé sur la problématique du changement climatique. Elle s’est fixé un objectif ambitieux : consacrer 70 % de ses financements en Asie à des projets qui ont des co-bénéfices sur le climat et sur le développement.

Pour aller plus loin :

JPEG
Crédits photo : Nicolas Cornet

Dernière modification : 03/07/2018

Haut de page