Grand angle – Quel développement pour le secteur du tourisme ?

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc était le 9 août dans sa province natale de Quang Nam, afin de participer à une conférence nationale sur le développement du tourisme. Il a rappelé quelques chiffres : le Vietnam a accueilli en 2015 huit millions d’étrangers et 57 millions de touristes nationaux. Le secteur emploie 2,25 millions de personnes et représente 6,6 % du PIB. Volontariste, M. Phuc veut faire passer la part du secteur touristique dans le PIB à 10 % d’ici 2020, en accueillant 15 millions de visiteurs étrangers par an. Au cours de cette même conférence, il a par ailleurs réaffirmé qu’il n’y aurait ni quartiers rouges ni casinos au Vietnam.

PNG - 270.4 ko
Nguyen Xuan Phuc à Hôi An, le 9 août 2016

Les autorités vietnamiennes énumèrent volontiers les lacunes du pays en matière de tourisme, qui les conduisent à connaitre une croissance plus faible que celle des voisins du sud-est asiatique : coût des visas d’entrée avant les mesures d’exemption de 2015, vols, faible qualité des services, accidents de la circulation, etc. Elles sont moins enclines en revanche à faire un état des lieux des infrastructures, de la « bétonisation » du littoral, et du risque d’excès d’offre dans le secteur de l’hôtellerie.

Les resorts et de hôtels de luxe de très grande envergure se sont en effet multipliés depuis une dizaine d’années. Dans cette même province de Quang Nam, à quelques kilomètres au sud de la ville de Hoi An, un resort 5 étoiles va ainsi être construit. Il en coûtera 4 Md USD. C’est le Premier ministre en personne qui en a posé la première pierre, au mois d’avril 2016. A Nha Trang, à Danang, à Phu Quoc, à Quang Ninh, les littoraux ont également changé de physionomie. Il est à souhaiter que le pays connaisse effectivement la croissance du nombre de touristes que M. Phuc appelle de ses vœux, pour que les investissements soient rentabilisés sans voir l’éclatement d’une bulle.

Dernière modification : 16/08/2016

Haut de page