Grand angle – Le tourisme de croisière

Les professionnels de l’industrie du tourisme prévoient l’accueil d’un nombre historique de touristes de croisière en 2017. Le Vietnam attire les voyageurs naviguant sur les itinéraires régionaux, mais aussi ceux provenant de destinations plus lointaines.

Croissance sans précédent du secteur

PNG - 173.7 ko
Le Vietnam accueille des navires de croisière de types très variés

Bien que la saison locale des croisières ne débute qu’en fin d’année, les agences de tourisme affirment avoir déjà reçu de nombreuses commandes de compagnies de croisière. Elles estiment que le nombre de touristes de croisière au Vietnam augmentera d’au moins 20 % en 2017. Le secteur connaît une croissance sans précédent depuis trois ans. 284 855 voyageurs étrangers arrivés sur des navires de croisière ont été recensés en 2016 contre 47 583 en 2014 selon l’Administration nationale du tourisme. Le tourisme de croisière vietnamien est principalement alimenté par les voyageurs venus de Chine, d’Europe et des États-Unis.

Un manque de services adaptés et d’infrastructures

Le Vietnam ne dispose pas encore de ports dédiés aux navires de croisière de grand tonnage, même si ceux des provinces de Ba Ria−Vung Tau, Quang Nam−Danang et Thua Thien−Huê ont amélioré leurs infrastructures pour augmenter leurs capacités d’accueil. D’autres projets sont à l’étude tels ceux du port de Lach Huyen, à Haïphong (d’un investissement de 1,2 Md USD), qui se veut une porte d’entrée vers les provinces du nord, et celui de l’île de Phu Quoc.

Selon les agences de voyages, l’avantage du Vietnam réside dans l’amélioration apportée aux services ses dernières années. Il est désormais aisé de dénicher une visite locale, un guide touristique ou encore un service de location de voitures. Certaines compagnies de croisière souhaitent cependant pouvoir offrir plus de services aux touristes lors des escales. De nombreux hommes d’affaires veulent obtenir la permission de développer des casinos, des magasins détaxés ou des bars à vins à bord. Une pratique qui n’est pas encore d’usage au Vietnam.

Dernière modification : 03/07/2017

Haut de page