Grand angle – Le procès de M. Pham Cong Danh

L’ancien patron de la banque de construction du Vietnam (VNCB), M. Pham Cong Danh, pourrait être condamné à trente ans de réclusion criminelle pour la perte de quelque 417 M USD des suites de sa « violation délibérée des règles sur le crédit et les emprunts financiers ». C’est en tout cas la peine qui a été requise contre lui par le parquet populaire de Ho Chi Minh-Ville le 16 août. Ses associés de la VNCB, Pham Thanh Mai, Mai Huu Khuong et Hoang Dinh Quyet, pourraient être condamnés pour leur part à des peines comprises entre 20 et 26 ans de prison ferme.

PNG - 195 ko
M. Pham Cong Danh devant le tribunal populaire de Ho Chi Minh-Ville le 16 août 2016

Fort de son succès comme entrepreneur dans le secteur du bâtiment, M. Danh avait racheté la banque Dai Tin (Trust Bank) entre 2011 et 2012, renommée par la suite Banque de la construction en mai 2013.

Il avait été arrêté en juillet 2014 suite à des manœuvres bancaires frauduleuses. Il avait en effet consenti des prêts à 39 comptes « amis » sur des fonds que sa banque ne possédait pas, au mépris des règlements en vigueur.

Après son arrestation, la banque centrale du Vietnam (SBV) avait annoncé en février 2015 son intention de prendre le contrôle de la VNCB pour 0 dong. Les activités de la VNCB sont depuis gérées par la Vietcombank, qui avait garanti les actifs et les dépôts des clients de la VNCB.

La SBV mène, depuis 2015, une importante campagne de restructuration du secteur bancaire vietnamien. En 2015 et 2016, plusieurs banques de taille modeste ont été amenées à fusionner entre elles ou à être acquises par des banques plus grandes, afin de créer des entités plus solides et plus crédibles. Par ailleurs, un très grand nombre de titres financiers douteux étaient en circulation sur le marché financier vietnamien. La société de gestion des actifs du Vietnam (VAMC) s’applique à limiter le nombre de ces « mauvaises dettes » sur le marché, en les rachetant.

Le procès de M. Pham Cong Danh intervient dans le contexte d’une nouvelle campagne anti-corruption menée par les plus hautes instances de l’Etat et du parti communiste vietnamien.

Dernière modification : 22/08/2016

Haut de page