Grand angle – La relation de défense France-Vietnam

Le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, était en visite officielle au Vietnam le 6 juin, après avoir participé au dialogue du Shangri-La à Singapour. Il a rencontré son homologue vietnamien, le général Ngo Xuan Lich, ainsi que le Président de la République M. Tran Dai Quang.

JPEG
Au menu, la création d’un mécanisme de dialogue dans le cadre du partenariat stratégique signé entre les deux pays le 25 septembre 2013, et le rôle des entreprises françaises de l’industrie de la défense au Vietnam. Sur ce second point, deux semaines après l’annonce de la levée de l’embargo américain sur les armes, M. Le Drian a préparé le terrain pour la visite du Président de la République, François Hollande, début septembre 2016.

A Singapour, M. Le Drian avait rappelé l’importance qu’accorde la France au respect du droit international et du droit de la mer dans le règlement des différends territoriaux. « Si le droit de la mer est bafoué en Asie-Pacifique, rien n’interdit qu’il le soit également en Méditerranée ou dans l’océan Arctique » a-t-il argumenté. Il a annoncé à son homologue vietnamien le 6 juin que davantage de mesures seraient prises, en concertation avec l’Union européenne, pour assurer la liberté de navigation en mer de l’Est (mer de Chine méridionale) après l’escale du bâtiment Tonnerre à Cam Ranh au mois de mai. La marine française a été déployée trois fois dans la zone cette année.

Au-delà, le rôle diplomatique de plus en plus important que prend le Vietnam au sein de l’ASEAN est perçu positivement par la France. M. Ngo Xuân Lich a proposé en retour que le Vietnam joue un rôle de passerelle pour l’approfondissement de la coopération française avec les pays de la région.

Dernière modification : 14/06/2016

Haut de page