Grand angle – La municipalité trébuche sur ses trottoirs

JPEG Le comité populaire du 1er arrondissement de Ho Chi Minh-Ville a annoncé en début de semaine son intention de paver et de rénover les trottoirs de 134 rues du centre-ville, dont certaines des plus emblématiques : Nguyên Thi Minh Khai, Dong Khoi et Cong xa Paris.

L’état de délabrement de nombre de trottoirs est évident, mais le budget de 45 M USD
alloué à ce projet passe mal aux yeux de l’opinion. En effet, le 1er arrondissement a fait le choix particulièrement onéreux de l’achat de dalles de granit, à l’instar de ce qui est utilisé pour les rues piétonnes des grandes villes occidentales. Certes, Ho Chi Minh-Ville veut s’embellir pour attirer davantage de touristes. Mais la municipalité doit aussi faire face à nombre d’enjeux urbains, pour lesquels elle peine à financer en propre les projets : modernisation des infrastructures de transport, inondations, pollution, congestion, etc.

Le secrétaire municipal et ancien ministre des transports, M. Dinh La Thang, déclarait le 27 mars vouloir « doter la ville d’un mécanisme spécial » afin qu’elle puisse se développer à la hauteur de son potentiel et redevenir la « perle de l’Extrême- Orient ». Nul ne doute du soutien de la population dans cet objectif, mais cette dernière semble également à même de lui demander de définir ses priorités.

Dernière modification : 04/04/2016

Haut de page