Grand angle – La géomancie

De nombreux Vietnamiens continuent de faire appel à la géomancie. C’est l’une des plus anciennes techniques divinatoires orientales, elle étudie les influx terrestres et il faut en tenir compte pour les événements importants. Pour ceux qui y croient, et ils sont légion, la géomancie préside en effet au choix des dates de mariage et d’enterrement, à l’orientation des sépultures ou des monuments et est utilisée dans plusieurs pratiques religieuses.

Influence dans l’art architectural vietnamien

PNG - 160.4 ko
"Dragon Bleu" (le bon esprit) et « Tigre Blanc » (le mauvais esprit)

C’est aujourd’hui dans le domaine de l’architecture que la géomancie trouve au Vietnam son application la plus concrète. Elle est par excellence l’art de la recherche d’un site favorable pour l’établissement d’une ville, d’une tombe ou d’une demeure, en accord avec les lois de la nature. La conception architecturale et son environnement doivent s’harmoniser en fonction de critères esthétiques, astrologiques et ésotériques prédéfinis. La géomancie détermine l’orientation d’un édifice suivant les positions respectives du "Dragon Bleu" (le bon esprit) et du « Tigre Blanc » (le mauvais esprit).

Tous les empereurs et les rois du passé bâtirent leurs villes et monuments suivant ces règles. Autrefois, les Vietnamiens construisaient essentiellement avec du bois et des matériaux qui résistaient peu aux intempéries du climat tropical. Le tracé des villes et des bâtiments s’inspirait de la vieille science chinoise du feng-shui. Il subsiste peu d’exemples de cette architecture. Ce qui en reste est visible dans les fondations de cités, de palais, des tombeaux, dans certains lieux de culte et dans les maisons communes. L’art architectural vietnamien a été fortement influencé par la culture indoue, khmère et chinoise. De cette dernière, elle a hérité l’art de la géomancie.

Dans un pays ou les manifestations de la superstition sont très nombreuses. Les plus habituelles sont, la divination (par le biais de baguettes notamment), l’astrologie et le culte des morts. Entre croyance religieuse et superstitions, la frontière est très étroite. Dans la vie spirituelle concrète des Vietnamiens, les aspects religieux et superstitieux sont intimement mélangés et s’influencent les uns les autres.

Dernière modification : 11/09/2017

Haut de page