Grand angle – Catastrophe écologique d’avril 2016 : Formosa Ha Tinh va payer 500 M USD

Le 30 juin, les autorités vietnamiennes ont officiellement mis en cause l’aciérie Formosa de la province de Ha Tinh pour la catastrophe écologique sans précédent du mois d’avril 2016, qui avait vu s’échouer plus des centaines de tonnes de poissons sur les côtes du centre du pays. Les conclusions de l’enquête, menée par plus de 100 scientifiques vietnamiens et étrangers, ne permettent pas d’équivoque : les rejets d’eaux usées contenant du phénol, du cyanure et des hydroxydes de fer sont à l’origine du désastre.

JPEG


Les dirigeants de l’entreprise ont présenté des excuses publiques et promis une somme de 11 500 Md VND (500 M USD) en compensation. Pour mémoire, la direction de Formosa avait fait scandale lorsque l’un de ses représentants avait déclaré à la presse : « Entre les poissons et l’acier, il faut choisir ». Cette somme devrait aller, pour partie, aux pêcheurs qui ont perdu avec cette catastrophe leur moyen de subsistance.

Les habitants des provinces de Ha Tinh et de Quang Binh, les deux provinces les plus affectées, avaient très tôt mis en cause cette usine, mais les autorités avaient préféré temporiser. Ce délai, conjugué à l’émotion provoquée par la catastrophe, avait contribué à l’organisation de manifestations à Ho Chi Minh-Ville et Hanoï au cours du mois de mai. Les autorités avaient alors qualifié ces rassemblements de « terroristes ».

Au-delà de l’indemnisation directe des pêchers, certains s’interrogent déjà pour savoir si cette somme, élevée, permettra de couvrir tous les dommages provoqués par cette pollution accidentelle, d’autant plus fâcheuse que l’aciérie n’est pas encore en service. Formosa a pris l’engagement de faire les travaux nécessaires pour éviter toute pollution future.

Dernière modification : 07/07/2016

Haut de page