Grand angle – Barack Obama et l’embargo américain sur les armes


Lundi prochain 23 mai, le Président des Etats-Unis atterrira à Hanoï pour une visite officielle de deux jours. Il s’agit de la troisième visite officielle d’un Président américain en exercice depuis 1975.

Bill Clinton, qui avait décidé de la levée de l’embargo, a été le premier à venir en novembre 2000. Six ans plus tard, en novembre 2006, George W. Bush avait passé quatre jours entre Hanoï et Ho Chi Minh-Ville. Dans le peu de temps qui lui est imparti, Barack Obama devra discuter de nombreux sujets avec ses interlocuteurs. L’un des dossiers revêt importance stratégique primordiale pour la politique de « pivot » américaine : la levée de l’embargo sur les armes.

Les autorités vietnamiennes souhaitent en effet que cet embargo, qui avait été allégé en 2014 pour les équipements de surveillance côtière, soit totalement levé. Dans le contexte des tensions croissantes en mer de l’Est (mer de Chine méridionale), le Vietnam perçoit une menace pour sa sécurité. Le pays a ainsi multiplié par sept ses importations d’armes au cours des cinq dernières années. Ces armes sont essentiellement achetées au partenaire traditionnel et historique : la Russie. La levée de l’embargo américain sur les armes, tournant diplomatique majeur, lui permettrait de diversifier ses fournisseurs en même temps que d’envoyer un signal fort à la Chine.
Mais il y a des conditions, et pas des moindres. La première est militaire : l’accès pour les navires américains à la baie de Cam Ranh, où un nouveau port international vient d’être construit. Le problème étant que ce sont les Russes qui y ont traditionnellement droit de cité. La seconde est politique : la situation des droits de l’homme au Vietnam a été à l’ordre du jour des négociations.

A quelques jours de l’événement, c’est un Vietnam plein d’une nerveuse excitation qui attend que sous ses yeux s’écrive l’Histoire.

PNG - 177.2 ko
Le Président Barack Obama et l’ancien Premier ministre Nguyen Tan Dung, lors du 27ème sommet de l’ASEAN en novembre 2015.

Dernière modification : 24/05/2016

Haut de page